La dispersion des cendres en mer : un dernier adieu au large des côtes

Aujourd'hui, un Français sur deux choisi la crémation pour ses obsèques plutôt que l'inhumation. Cette tendance grandissante, la question se pose quant à la conservation ou la dispersion des cendres ? En effet, de nombreuses personnes souhaitent voir leurs cendres dispersées plutôt que de les conserver dans un cavurne ou un columbarium. Plusieurs choix sont alors possibles. Vous pouvez choisir de faire disperser vos cendres dans un Jardin du Souvenir attenant au cimetière communal ou bien directement dans la nature (soumis à conditions). D'autres personnes font aussi le choix de la dispersion ou l'immersion des cendres en mer.

La dispersion ou l'immersion des cendres

La dispersion des cendres en mer est devenue aujourd'hui une pratique courante. Pour se faire, il existe deux alternatives : La dispersion ou l'immersion

  • La dispersion consiste à verser les cendres du défunt directement à la surface de la mer. L'urne contenant les cendres sera ouverte et ces dernières seront dispersées au gré du vent.
  • L'immersion consiste à immerger l'urne contenant les cendres du défunt. Cette urne devra obligatoirement être composée d'un matériau biodégradable. Il existe en effet pour ce genre de pratique des urnes en sel, sable, argile ou carton.


La réglementation

Sachez que la dispersion des cendres dans une rivière ou un fleuve est une pratique interdite par la loi. En revanche, la dispersion en mer est autorisée mais elle est soumise à plusieurs réglementations.
Dans un premier temps, il faudra faire une déclaration de la dispersion des cendres auprès de la mairie du lieu de naissance du défunt. Puis une seconde déclaration devra être faite à la mairie du port d'attache du bateau qui effectuera la dispersion ou l'immersion des cendres en mer.
Une fois les deux déclarations effectuées et les autorisations obtenues, la dispersion ou l'immersion des cendres pourra être accomplie. Et il y a là encore deux autres règles à observer.
Pour la dispersion des cendres, vous devrez l'effectuer à plus de 300 m de la côte et ce pour des raisons d'environnement de "non contamination" de la côte. En ce qui concerne l'immersion de l'urne biodégradable, celle-ci devra être faite au large, à plus de 6 km de la côte. Cela évite ainsi que l'urne soit ramenée par les courants marins sur le rivage avant sa dissolution complète. Il est également possible de pouvoir immerger une urne dans une cavité ou une grotte sous-marine. Une jolie dernière demeure pour le défunt.
La dispersion ou l'immersion des cendres est un procédé qui est de plus en plus demandé par les Français. A condition de respecter la réglementation, vous pourrez choisir de disperser vos cendres dans sites marins magnifiques comme Cannes, Hyères, La Bretagne, Cherbourg...

Contact


2, Avenue de La Fontaine 49070 Beaucouzé

Tél: 02.41.22.04.54
Fax: 02.41.48.87.38