La décision d'incinération


L'incinération : qui prends la décision ?


  • Le défunt a indiqué sa volonté d'être incinérer ?

Si, de son vivant ou dans son testament, le défunt a exprimé le souhait d'être incinérer, et quelle que soit la manière dont il l'avait indiqué (oralement ou par écrit), ses proches doivent respecter sa volonté.

 

  • Le défunt n'a laissé aucune indication ou volonté ?

Si le défunt n'a pas organisé à l'avance ses funérailles, où s'il n'a laissé aucune indication sur leur organisation, la décision appartient à ses proches.

 

Comment se déroule la crémation ?

L'acte de la crémation n'est pas un acte anodin. La crémation est une technique funéraire visant à brûler et réduire en cendres le corps d'un être humain. Elle est réalisée dans un crématorium où le défunt est placé dans la chambre mortuaire. Une fois le corps préparé pour la cérémonie, le corps est placé dans la chambre de crémation. A l'issue de la phase de crémation, ses cendres sont récupérées et remises à ses proches dans une urne mortuaire.

 

La chambre de crémation

La chambre de crémation est généralement bordée de briques résistant au feu sur les murs et le plafond. Le sol est fait de maçonneries spécifiquement étudiées pour résister à des températures extrêmement élevées. La porte de la chambre, épaisse d'environ 15 cm, est fermée puis la machine lancée.

 

Le cycle d'échauffement dans le crématorium

Au lancement de la machine, le crématorium passe par un cycle d'échauffement

  1. Le bruleur principal s'allume

  2. La machine du crématorium arrivée à la bonne température, le processus de crémation peut commencer. Les températures, dans la chambre, peuvent atteindre les 750 à 800 degrés Celsius.

  3. Les brûleurs sont alimentés par du gaz naturel. 2,5 à 3,5 heures sont nécessaires pour réduire le corps en poudre et laisser uniquement de petits fragments d'os.

  4. Le processus d'incinération terminé, une période de refroidissement de 30 minutes est nécessaire avant de pouvoir manipuler les fragments d'os. Les cendres sont balayées à l'avant de la machine avec un balai métallique spéciale, et récupérées par une porte d'accès où elles sont emportées dans une casserole de refroidissement. Dès lors, les cendres sont mises sur une table de travail où l'opérateur passe la main pour enlever d'éventuels fragments de métal tels que des vis chirurgicales.

  5. Les fragments d'os restants sont ensuite placés dans une machine spéciale qui les pulvérise en poudre. Les cendres sont ensuite placées dans un sac en plastique ou dans une urne que la famille a choisie.

Contact


2, Avenue de La Fontaine 49070 Beaucouzé

Tél: 02.41.22.04.54
Fax: 02.41.48.87.38